Musée du lin et du chanvre

Musée du lin et du chanvre

Le petit musée du lin et du chanvre tient en une salle, qui se situe à l’emplacement de l’ancien préau, dans la cour de la mairie. Elle a été ouverte en 2013. Il s’agit d’une exposition sur le métier du lin et du chanvre, « car Cardroc, au XVIe et XVIIe siècle, était un village de tisserands ».

Le matériel qu’on peut y trouver est d’époque. Les outils viennent pour la plupart des écomusées du pays de Brocéliande et de celui de Tinténiac.

Lorsque le musée a été créé, le but était de faire découvrir aux habitants de la commune et des environs la production locale de tissus en lin ou en chanvre, avant que ne commence l’industrialisation, puis la délocalisation. C’est aussi un moyen de faire vivre la mémoire des plus vieux, qui, pour certains ont connu quelques-uns de ces outils dans le grenier de leurs grands-parents.

Le musée est ouvert aux horaires d’ouverture de la mairie, Pour les groupes, il y a possibilité de réserver.

Le musée n’est pas la seule richesse de Cardroc en ce qui concerne le lin et le chanvre. Un circuit de randonnée de 4 km serpente dans les communes de la Chapelle-Chaussée, des Iffs et de Saint-Brieuc-des Iffs pour raconter l’histoire du lin et du chanvre à travers les âges.

Des bornes numériques ont été aménagées à des endroits stratégiques. Les marcheurs peuvent y écouter la voix de Jules, petit-fils de tisserands, raconter l’évolution des techniques de tissage qu’à connu sa famille de génération en génération. « La balade est très ludique, grâce aux diverses photographies et documents sonores. C’est une idée de sortie à faire avec les enfants ». Il faut prévoir deux petites heures pour effectuer les 4 km de randonnée en s’arrêtant pour écouter les explications de Jules. Les GPS et le matériel pour cette randonnée ludique et interactive sont disponibles à la mairie. Les vacances d’été peuvent être l’occasion de découvrir ces ressources mises à disposition par la mairie. Le sentier est praticable pour les personnes à mobilité réduite.